top of page
  • Photo du rédacteurcharles-henri d'Orliac

Bistrot d'Antoine - 06300 Nice



Un incontestable don …


C'est le second « maillon » de la « chaîne » des enseignes d'Armand Crespo, le Bistrot d'Antoine, auquel je confierai le soin de séduire mes sens gustatifs tout autant qu'olfactifs, et d'embarquer mes papilles en une folle dégustation de mets élaborés par le chef David Angelot.

Ici, le côté bistrot ne fera quasiment aucun doute avec ses portraits surannés, sa cave à vins en vitrine et à température, ses appliques et lustres à pampilles, sa lumière tamisée et ses ardoises comme s'il en pleuvait, une atmosphère qui reflétera la personnalité et les goûts bien affirmés du maître des lieux, une approche très intimiste et cocooning celle d'un espace dédié à la cuisine bistrotière que j'apprécie au plus haut point, est-il besoin de le préciser.

Benjamin, le directeur de salle, affichera une indéniable affabilité non pas seulement vis-à-vis de mon humble personne mais tout pareillement auprès d'une flopée de convives qui déferleront ici comme des abeilles sur les fleurs au printemps !

Le Furlani Spritz, associé à un Prosecco Rivolto, se verra requis auprès de Benjamin, une spécialité des cinq enseignes d'Armand, « toute en naturel » précisera-t-il, fier de montrer que chez « lui » on ne cultivera que ce principe de produits sélectionnés pour leur aspect proche de la nature.

Les asperges blanches, pamplemousse, mayonnaise au Raifort et féta en dés, cultiveront ce côté « saveurs d'origines » qui ne sauraient tromper nos sens si, bien évidemment, nos palais ne sont pas formatés !

Le dos de cabillaud, mousseline d'artichauts, condiments, petits pois (et quels petits pois, des bien joufflus, de véritables petites noisettes en somme), chorizo, févettes et menthe, fera montre d'une appréhension peaufinée si ce n'est raffinée, il ne sera d'ailleurs que d'associer la mousseline de céleri aux fenouils braisés, brocolis et autres févettes et petits pois pour en être convaincu.

L'aspect dessert ne déméritera pas avec un côté générosité indéniable celui d'un chef prêt à tout pour vous embarquer en une folle « aventure » et qui, fort de son expérience, vous mitonnera un crémeux au citron sur pain de Gêne au coco, pointes de meringue à l'Italienne, et pralin au sésame noir, riche d'une fort belle attention et d'un incontestable don …

Tarifs à la carte :

  • Entrées de 12 à 14 €

  • plats de 16 à 20 €

  • desserts de 8 à 9 €.



Bistrot d'Antoine

27 - rue de la Préfecture

06300 - Nice

Tel : 04 93 85 29 57

Note : 14,5/20


59 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page