top of page
  • Photo du rédacteurcharles-henri d'Orliac

Comptoir Central Electrique Brasserie - 06300 Nice



Une séduisante légèreté …


D'un ancien espace dédié à tout ce qui a trait à l'équipement électrique avoir fait une brasserie branchée du quartier Bonaparte c'était déjà un beau challenge que le prédécesseur et initiateur des lieux aura, il y a quasiment 12 années, su mener à bien.

Mais depuis Juin 2016 c'est Julien Durville et son associé, Gérald Thomas, en outre le nouveau chef , qui auront repris le flambeau et se trouvent dorénavant unis dans cette aventure culinaire « pour le meilleur comme pour le pire », une façon d' « éclairer » tous les gourmands du quartier, mais pas que, de leurs « lumières » gustatives …

Rémy, le directeur de salle, me laissera choisir ma table la foule n'ayant à cette heure pas franchement pris possession des lieux.

Une ambiance très intimiste voire cocooning style brocante revisitée, des pierres taillées de partout, des murs laissés à l'état brut, des portraits, des guitares suspendues, des coins canapés de cuir vieilli, une cheminée dominée par une bibliothèque emplie d'ouvrages du siècle dernier, un écran TV pour les soirées de match, tout cela conférera à cet espace un charme indéniable.

Mais tout cela suffira-t-il à faire en sorte que le « courant » passe entre les convives et cette table dédiée à une cuisine conviviale et, par certains côtés, séduisante ?

La salade d'artichauts violets émincés, copeaux de truffe et de Parmesan, sur lit de mesclun, s'inscrira incontestablement dans une séduisante légèreté.

La souris d'agneau, origine Irlande précisera Rémy après s'en être informé auprès du chef, confite au thym, sa polenta crémeuse, généreusement servie, se révélera fort honorable.

Mais c'est plutôt du côté des desserts que mon étonnement prendra forme, ainsi lorsque je demanderais à Rémy de me conseiller il n'hésitera pas une seconde : « le pain perdu, c'est une tuerie », lancera-t-il sans détour, avis auquel je me rangerai sans hésitation ni le moindre regret, à ce point même que j'en demanderais un second par pure gourmandise …

Tarifs à l'ardoise :

  • Entrées de 11,90 à 28,50 €

  • plats de 18,90 à 28,50 €

  • desserts de 7,50 à 9 €.



Comptoir Central Electrique Brasserie

10 - rue Bonaparte

06300 - Nice

Tel : 06 23 80 55 61

Note : 13,5/20


51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page