top of page
  • Photo du rédacteurcharles-henri d'Orliac

La Réserve de Nice Restaurant Gastronomique- 06300 Nice



Personne n'aurait pu nous en dissuader …


Qui ne rêverait de venir passer un doux instant de félicité à la Réserve (au bout) du port de Nice, une bâtisse datant de 1862, et bien pour tout vous dire je n'aurai pas fait exception ce jour de début Mai en me rendant là-bas et en « prenant à l'abordage » cette institution fendant les flots vent debout, et ce n'est certes pas sa terrasse en forme de proue qui me démentira, d'ailleurs pour ne rien vous cacher c'est bien là que je déciderais de humer les embruns assis à une table nappée avec vision à 180° sur le large et sur le sentier du Littoral longeant le cap, une balade que je vous recommanderais tout particulièrement, soit dit en passant !

Mon fils venu me rejoindre pour l'occasion retrouvera ce lieu à nul autre pareil qu'il connut il y a plus de 10 ans, il avait alors tout juste 20 ans, souvenir, souvenir quand tu nous prend aux tripes ... L'espace ne fera pas mystère de ses incomparables charmes et nous de braver cette brise dont le maître d'hôtel nous aura averti qu'il pouvait nous importuner.

Que nenni, le « souffle des Dieux » ne saurait nous faire défaillir, prêt au « combat » nous l'étions et personne n'aurait pu nous en dissuader !

L'Art Déco s'imposera ici par petites touches sobres des colonnes porteuses à la rambarde d'escalier menant au premier niveau, et ce ne sont pas ces vases de faïence noire aux fiers reflets projetés dans le miroir enserrant ces majestueuses orchidées blanches qui me contesteront, quelques vitrines de ci delà exposant le savoir-faire de quelque artisans locaux et voilà le décor campé autant dire qu'il ne s'économisera pas !

Mais aujourd'hui c'est entre terre et mer, entre balcon et ciel d'Azur, entre le chef Jérôme Cotta et moi que ça se passera car, n'en doutez pas un instant, je ne saurai faillir dans ma détermination à restituer l'exacte vérité et mon ressenti du moment.

Si la quête du produit de premier choix n'est pas ici une stricte réalité, je me fais curé !

Jérôme n'est pas homme à se laisser distraire de son « chemin de conviction », c'est ainsi il est rompu à l'exercice depuis des années, 15 pour être plus précis, à demeurer au service d'une clientèle toujours sous le charme de ses dons, c'est tout dire !

L'oeuf surprise pané à la noisette torréfiée, étuvée de morilles au Porto, asperges blanches, espuma de pomme de terre fumée au bois de hêtre et écume d'un velouté Argenteuil, jouera dans la cour des « grands » avec cette appréhension toute de finesse que l'on reconnaît non seulement à l'oeil mais aussi dés la première bouchée, à cet instant les saveurs exacerbées prendront le relais.

La daurade Royale comme un ceviche, mangue et fruit de la passion, pickles d'oignons et piment doux, crémeux coco, et le retour de pêche, un Saint-Pierre rôti sur la peau, pommes de terre fondantes, asperges vertes de Provence façon meunière et moules marinières sauce « bonne femme » au jus de coquillages, condiment citron caviar et salicornes, ne laisseront planer aucun doute quant à la fraîcheur des produits et à la justesse de l'appréhension, une indéniable exactitude.

La selle d'agneau des Hautes Alpes cuite à basse température, légèrement épicée, compotée d'aubergines au vinaigre balsa et câpres, légumes de producteurs locaux mijotés dans leur jus, artichauts violets de Fréjus, condiment diable et croustillant d'épigramme braisé, voilà bien l'agneau justement concocté par un chef qui œuvrera dans le plus subtil des arts avec maestria.

Côté desserts, tous maison et réalisés par le nouveau chef pâtissier Léo, c'est le tiramisu pour lequel j'opterai quand mon fils se laissera, quant à lui, séduire par « sa » version revisitée de la tarte aux fraises façon cookie, une curiosité qui ne manquera pas d'une certaine perspicacité…

Tarifs à la carte :

  • Entrées froides et chaudes de 36 à 39 €

  • poissons et viandes de 54 à 56 €

  • fromages et desserts de 19 €

  • menu Réserve 3 plats et menu grande Réserve 95 et 120 € et menu le Veggie 70 €.


La Réserve de Nice Restaurant Gastronomique

60 - Boulevard Frank Pilatte

06300 - Nice

Tel : 04 97 08 14 80

Note : 15/20



42 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page