top of page
  • Photo du rédacteurcharles-henri d'Orliac

Le Koudou by Ogram Restaurant - 06000 Nice



Imposer leur propre style …


Il est une brasserie de luxe qui jouerait de ses charmes sur la Promenade des anglais, un peu à l'écart du cœur névralgique de Nice, entre l'hôtel Négresco et le Palais de la Méditerranée, et qui s'afficherait là nonchalamment face à la Baie des Anges.

Je ne pourrai manquer de traverser la terrasse fleurie passage obligé pour atteindre l'espace tout de ton bleu canard, de toiles exposées, de miroirs style Empire et de multiples coins et recoins mettant en exergue le côté chaleureux si ce n'est cocooning du lieu, un lieu repris en main par Stéphane et Lilia Bastien, les deux nouveaux gérants, et qui, en bons professionnels qui se respectent, mèneront ce « navire » à leur rythme et d'imposer leur propre style.

Et si les clins d'oeil à l'Empereur des Français se multiplieront presque à l'infini jusqu'à cette reproduction par toile interposée trônant juste au dessus de la caisse, au plafond, l'ambiance ici ne laissera pas, loin s'en faut, indifférent, le piano de famille à chandelier datant de 1750 lui lancera des oeillades amusées sachant qu'il se révélera tel son aîné et « symbole » quelque part d'une autre époque celle de la Royauté !

Robert Maret, le nouveau directeur, se montrera fort affable et de me mener à ma table, comme il s'empressera de le faire avec tous ses clients, je n'aurait donc pas droit à un régime spécial et ce n'en sera que mieux.

Le foie gras de canard mi-cuit maison à l'Armagnac qu'il me conseillera, conçu par le chef de parti, Rachid Mrizak, « excellentissime » soit dit en passant, et généreux à souhait avec ses trois jolies tranches ne méritera que des éloges et force est de constater qu'il n'aura sur Nice, au moment où j'écris ces lignes, pas de réelle concurrence !

La sole Belle Meunière, ses frites maison, d'une incroyable générosité, se glissera sur le guéridon pour se faire « déshabiller » par la serveuse Margarita qui d'un joli tour de main lui réglera son compte en un éclair, la « bête » se révélant d'une texture parfaite, la purée de topinambour et les légumes de saison s'avanceront sur la pointe des pieds Robert Maret ayant décidé de me les faire déguster comme s'il avait le soucis que je n'en perde pas une miette.

Côté douceurs, c'est le plateau de pâtisseries issues de chez le pâtissier Mesiano de Beaulieu-sur-Mer qui viendra à narguer mes papilles, j'en retiendrai toutefois un seul exemplaire qui m'apparaîtra esthétiquement flatteur le mille feuille à la vanille qui n'aura malgré tout pas le mérite de me mettre des étoiles plein les yeux même s'il se laissera assimiler volontiers …

Un grand merci à toute l'équipe, au chef Rachid et à Robert Maret.

Tarifs à la carte :

  • Entrées de 19 à 24 €

  • bouillabaisse 45 €

  • poissons de 34 à 49 €

  • viandes de 32 à 42 €

  • coquillages et crustacés de 14 à 80€

  • bar à huîtres de 22 à 26 €

  • caviar 120 €

  • fromages 12 €

  • desserts de 9 à 14 €

  • menu Promenade 45 € et dégustation 69 €.


Le Koudou by Ogram Restaurant

Cuisine traditionnelle

28 - Promenade des anglais

060àà - Nice

Tel : 04 93 87 33 74

Note : 15/20


138 vues0 commentaire

Comments


bottom of page